ADCA, Association de Défense du Patrimoine et des Paysages de la Côte d'Armont

Pas d'eolienne sur la Côte d’Armont (Doubs) à moins de 1500 mètres des maisons!

ACTUALITE DU PROJET D'ENERGIE EOLIENNNE

L’aérogénérateur dans Marianne: ce qu’il faut retenir

Télécharger
Marianne 25.08.17 p36-39.pdf
Document Adobe Acrobat 7.6 MB

Le long article paru dans l’hebdomadaire «Marianne» sur la prolifération d’aérogénérateur dans le Doubs vient ajouter de l’eau au moulin des associations de défense du paysage et des citoyens qu'elles représentent.


Depuis des mois, l’ADCA explique que des sociétés comme Opale et Velocita utilisent la transition énergétique comme prétexte pour se remplir les poches grâce à nos impôts. Chaque aérogénérateur planté «dans notre jardin» pour 60 ans minimum est comme un parcmètre dans lequel nos sous disparaissent sans rien nous rapporter.

Pendant que nos mairies s’accrochent aux quelques milliers d’euros que ces entreprises veulent bien leur laisser en dédommagement des dégâts irrémédiables causés à l’environnement, Opale, Velocita et Volkswind engrangent des profits colossaux grâce aux aides de l’Etat.

 

C’est immoral et malhonnête, dès lors que les habitants de la région n’en profitent aucunement.

Lire la suite 0 commentaires

Energie eolienne: le casse-tête de Clerval

Clerval et l'energie eolienne

Une réunion importantissime se déroule ce vendredi 21 juillet à la Mairie de Clerval. Elle réunit le Conseil municipal pour délibérer à propos du projet éolien de la Côte d’Armont suite au désistement de la commune d’Anteuil.

Une occasion unique pour les Clervalois de faire valoir leur rejet d’une énergie éolienne mal ficelée depuis le départ!

Après le vote intervenu le 30 juin à Anteuil, ce sont trois éoliennes du projet «Côte d’Armont» qui passent à la trappe. Mais aussi, la voie d’accès prévue par les promoteurs industriels pour le montage des monstres d’acier et de béton.

Lire la suite 0 commentaires

Oui à l'energie eolienne citoyenne respectant les normes!

Citoyens d'Anteuil, Branne, Pays de Clerval, Chaux les Clerval, Fontaine les Clerval, Gondenans Montby, Pompierre sur le Doubs, Rang, Roche les Clerval, Saint Georges Armont et Soye dans le Doubs

Une majorité d'habitants de la région du Doubs s’insurgent contre un projet d'energie eolienne spéculatif entre Clerval et Anteuil (Doubs). Le projet prévoit un parc de 7 eoliennes  pour exploiter l'energie produite par leur puissance supérieure à 2,5 Mw.

De nombreux habitants des communes d'Anteuil, Branne, Chaux les Clerval, Fontaine les Clerval, Gondenans Montby, Pompierre sur le Doubs, Rang, Roche les Clerval, Saint Georges Armont, Pays de Clerval et Soye dans le Doubs le disent haut et fort : « Non merci: Là, faut pas pousser. »

Nos villages et nos paysages subissent déjà les désagréments de parcs éoliens déjà implantés à proximité (entre 3 et 5 km). Nous refusons cet encerclement d’éoliennes verticales assorti d’un effet d’écrasement.

 

Vous partagez notre avis ? Rejoignez l'Association pour la défense du patrimoine et du paysage du pays de la côte d'Armont (ADCA).

Pas seuls à dire “Energie Eolienne Spéculative; Non Merci”

Nous ne sommes pas les seuls à mener ce combat, ni en Franche-Comté, ni dans le Doubs.

Le nouveau parc éolien de Rougemont-Baume-les-Dames, qui s’étend jusqu’aux portes de la zone d’activités de la Craye, menace un grand nombre d’entreprises locales dans leurs projets de développement. Du coup, les employeurs et les entrepreneurs locaux font grise mine et le font savoir.


Energie eolienne, d’accord, mais…

Nous ne sommes pas contre les éoliennes par principe. Mais les normes sanitaires et environnementales doivent être respectées. Dans l'attente d'études épidémiologiques, l'Académie de Médecine recommande, « par précaution, que soit suspendue la construction des éoliennes d'une puissance supérieure à 2,5 mégawatts à moins de 1.500 m des maisons». Or, c’est bien le cas du projet d'energie eolienne prévu à la Côte d’Armont dans le Doubs.

À titre de comparaison, en Bavière (Allemagne), aucune éolienne ne peut être installée plus près des habitations qu’une distance équivalent à 10 fois la hauteur totale d’une eolienne verticale.

En Californie (USA), la distance minimale par rapport aux habitations est de 2 miles (3,2 km).

Parmi les riverains, les enfants et les personnes âgées sont les plus exposés au syndrome éolien.

De l’energie eolienne, oui, mais laquelle ?

Le vent, abondant et gratuit (en théorie), est une source d’energie inépuisable (on dit « renouvelable »). Mais un investissement de départ est nécessaire pour acquérir et installer la technologie nécessaire. Qu’est-ce qui motive à investir dans l’energie eolienne? 

  • La possibilité de revendre l’électricité près de 2 fois le prix normal. Comment? Un contrat d'obligation d'achat à un prix supérieur est imposé à EDF qui est dédommagé en contrepartie via la CSPE. La CSPE est payée, elle, par les consommateurs.
  • Mais encore, la perspective de vendre l’installation, une fois sa production assurée, à une autre société et de réaliser ainsi une belle plus-value.

Energie eolienne à Clerval (Doubs): stop ou encore ?

Alors que les projets d'energie eolienne continuent d’émerger dans le département du Doubs, sans que l’on sache toujours trop pourquoi les investisseurs spéculatifs ont jeté leur dévolu sur cette région peu venteuse, la mobilisation citoyenne ne faiblit pas.

Quels problèmes pose donc l'exploitation d'energie eolienne?

Deux de ces éoliennes terrestres jouxtent la zone d’activités d’Autechaux qui héberge quelque 700 emplois. De ce fait, le périmètre de sécurité qui recommande qu’il n’y ait pas plus de 100 personnes dans la zone de sécurité 2 et pas plus de 1000 dans la zone 3 va empêcher toute perspective de développement. Il est évident qu’une partie de ce parc éolien est trop proche des maisons et des entreprises, qui étaient là bien avant.

Dans une interview accordée à La Presse Bisontine, Eric Perrin, de l’entreprise Aquadécoupe, ne mâche pas ses mots : « Comment la société qui a réalisé l’étude d’impact de ces éoliennes a-t-elle pu ignorer à ce point l’existence de la zone d’activité ? C’est aberrant. »

D’autant que si l’on se penche sur la zone la plus proche des éoliennes terrestres, la zone de sécurité 1, on constate qu’aucune présence humaine n’y est tolérée, à cause des risques de chutes de glace en cas de gel. Sur la zone de sécurité 2, où l’on tolère 100 personnes, on mentionne tout de même des risques d’effondrement de l’éolienne verticale et de projection de glace. À part ça, tout va bien.

Les exploitants de l'energie eolienne sont loin du Doubs, et même de la France

Ce parc éolien de la côte d’Armont, tel qu’il est actuellement proposé, serait exploité par le groupe Velocita, dont société mère est basée aux Îles Caïman – paradis fiscal bien connu. Ses actifs, détenus jusqu’alors par Riverstone Holdings LLC (USA), viennent d’être vendus au géant chinois Envision Energie en décembre 2016. Il s’agit évidemment d’une pure opération spéculative, réalisée grâce aux subventions de l’État.

Le directeur général de Velocita, Éric Caradec, le confirme lui-même dans une récente interview sur ses relations à l'energie eolienne: «L’objectif de Riverstone était avant tout d’investir pour revendre ses actifs avec une plus-value » [L’Est Républicain du 10 janvier 2017]

Face au modèle spéculatif dont les paysages et l’environnement sont le cadet des soucis, nous privilégions l'energie eolienne citoyenne. Dans ce modèle, ce ne sont pas des multinationales qui vont investir et bénéficier des aides de l’État, mais les citoyens et les collectivités locales : vous et nous. Pour quelques euros, vous pouvez acheter des parts dans une coopérative citoyenne qui construit et exploite les éoliennes. À l’arrivée, cette coopérative prend de la valeur et, grâce à des systèmes d’achat groupé, vous payez votre électricité moins cher.

En Allemagne, plus de 2/3 des parcs éoliens sont financés par les citoyens. Il n’y a donc aucune raison de laisser faire des spéculateurs qui s’enrichissent au détriment de nos intérêts!

Des revenus de l'energie eolienne qui s'envolent en Chine ou aux Îles Caïman

Aux commandes de cette ferme éolienne qualifiée d’« aberrante », on retrouve, comme par hasard, les sociétés spéculatives Velocita et Opale, déjà associées dans le parc éolien des Monts de Lomont et le projet de champ d’éolienne de la Côte d’Armont. Une vraie mainmise sur l'energie eolienne du Doubs ! Récemment cédée aux Chinois, comme on l’a lu plus haut.

On peut imaginer que les entrepreneurs de la zone d’activités d’Autechaux n’en resteront pas là. Ils ont d’ores et déjà alerté les autorités préfectorales et les responsables politiques.

Face à cette pression sans précédent de parcs éoliens dans le Doubs, l’ADCA se joint aux entrepreneurs d’Autechaux pour dire « éoliennes non merci ! »