Réponses de l'Association ADCA à ses lecteurs

“Bêtises... les éoliennes, c'est l'avenir !”

Nous répondons

Les éoliennes peuvent en effet contribuer à l'avenir de l'énergie,  c’est vrai. A condition qu’elles fassent partie d’un ensemble et que l’on privilégie des lieux inhabités ou qu'elles soient installées dans un processus respectant les citoyens qui en subissent les nuisances. Nous pensons que notre approvisionnement en énergie passera par un mix des différentes sources d’énergies, dans lequel les énergies renouvelables monteront graduellement en importance

Ce que nous dénonçons, c’est une prolifération excessive d’éoliennes exploitées par des multinationales préoccupées par le seul profit, et non par l’environnement.

Elles installent des parcs éoliens dans des zones déjà bien pourvues et où le vent est en général insuffisant pour que la production soit rentable.

C’est ce qui se passe dans le Doubs.

“J'habite aussi tout près d'éoliennes et je n'entends pas de bruit...  Le passage d'une voiture dans la rue en fait beaucoup plus.”

et

" J'habite en dessous de 2 éoliennes et quand il y a du vent, les arbres font plus de bruit"

Nous répondons

Il est possible que les éoliennes proches de votre domicile ne vous dérangent pas. Il faut tenir compte de nombreux paramètres… Des habitants moins mesurés que notre témoin parlent eux d'un bruit d'avion!

Notre association l'ADCA agit par rapport à une situation donnée, qui est celle des villageois habitant des maisons situées au pied du parc d’éoliennes des Monts du Lomont et qui vont se retrouver, si nous n’y prenons garde, encerclés par un nouvelle ferme éolienne, prévue juste en face.

Il faut savoir que les habitants n’ont pas été consultés, que les réunions d’information organisées par les promoteurs ont présenté les choses de façon mensongère et que les normes sanitaires, notamment en ce qui concerne les infrasons inaudibles à l’oreille humaine, ne sont pas respectées. 

Nous reviendrons dans un prochain article sur le problème des infrasons, pour l'exposer avec ses sources, à nos lecteurs.

Écrire commentaire

Commentaires : 0