La maladie vibro-acoustique: la plaie du fonctionnement de l'éolienne

La  maladie vibro-acoustique émerge lorsqu’une personne est exposée longuement et de façon récurrente à des sons à très basse fréquence (entre 0 et 20 Hz) produits par le passage des pales dans l’air par une éolienne en fonctionnement. Ces «infrasons», comme on les nomme, sont inaudibles par l’oreille humaine ; toutefois, leurs inconvénients sur l’organisme sont, eux, bien réels.

Le syndrome des effets d’infrasons se désigne du vocable de « maladie vibro-acoustique ».  Cette pathologie, qui menace les habitants des maisons jouxtant une éolienne en fonctionnement, se retrouve chez de nombreux professionnels de l’aviation (pilotes, personnel de bord et techniciens au sol), mais aussi dans d’autres milieux professionnels.

Selon le journaliste scientifique Jean-Pierre Riou, auteur de nombreux articles dans L'Expansion, la revue de l'Institut de Recherche Économique et Fiscale (IREF Europe), Contrepoints, «une équipe portugaise s’est spécialisée depuis bientôt 30 ans sur les symptômes cliniques de la maladie vibro-acoustique, ou Vibro Acoustic Disease, courante chez les pilotes de ligne ou le personnel navigant.» 

 Le fonctionnement d'une éolienne industrielle du type de celles qui déchirent le paysage du Doubs, d’une hauteur exceptionnelle et peu opportunément appelées «Les Dames du Doubs», produisent des bruits audibles mais aussi des infrasons – parmi d’autres inconvénients.

L'éolienne en fonctionnement: un danger bien connu du gouvernement

On vous a déjà parlé des recherches du Dr Nina Pierpont, qui parle ,elle, de «syndrome éolien» - mais elle loin d’être pionnière en ce domaine. 135 études scientifiques publiées se sont penchées sur cette maladie et ses liens avec le fonctionnement de l'éolienne, et présentent des résultats concordants. Curieusement, ni l’État français ni l’Académie de Médecine, qui admet pourtant le bien-fondé du principe de précaution en ce domaine, ne reconnaissent ces études.

Allez comprendre.

D’autant qu’en mai 2014, Mme Hélène Lipietz, sénatrice écologiste, demandait au gouvernement d'étudier l'agrandissement du cercle d'exclusion d'une éolienne gratte-ciel à vent en fonctionnement à proximité des maisons. Même les politiques français –écolos!- se mobilisaient face au danger sanitaire que représente "L'éolienne"...

Une semaine plus tard, Ségolène Royal réagissait en annonçant privilégier les parcs éoliens en fonctionnement en mer aux éoliennes en fonctionnement sur terre. Et presque simultanément, le rapporteur public recommandait au Conseil d'État d'annuler l'arrêté fixant le tarif bonifié d'achat de l'électricité d'origine éolienne terrestre, estimant qu'il constituait une aide d'État illégale.

Donc, le gouvernement est parfaitement informé des dangers sanitaires que font courir les fermes éoliennes.

Quels risques liés au fonctionnement d'une éolienne?

Une pale d’éolienne dans le buffet

La perturbation chronique du sommeil est le symptôme le plus commun de l'exposition à une éolienne en fonctionnement. Épuisement, troubles de l’humeur, problèmes de concentration au travail et en dehors sont les résultats naturels d’un sommeil de mauvaise qualité.

Certaines personnes atteintes ressentent une pression dans les oreilles davantage que des sons, des vibrations dans la poitrine ou dans la gorge. Etre voisin d'une éolienne terrestre en fonctionnement va souvent de pair avec la sensation pénible d’avoir à respirer en phase avec la pulsation rythmique des turbines qui n’est pas nécessairement audible, surtout la nuit quand on essaie de dormir. 

 La migraine ressentie n’est pas seulement un mal de tête, mais c’est plutôt un phénomène neurologique complexe qui touche la déficience visuelle, auditive et la déficience des systèmes d’équilibre et parfois de ceux du contrôle moteur et de la conscience elle-même.

Qu'a donc à voir le fonctionnement d'une éolienne avec le corps humain?

La pression d’air produite par les sons de certaines longueurs d’ondes, comme celles d'une éolienne, résonne aux centres névralgiques de l’organisme humain (thorax, crâne)  et il se produit alors des vibrations auxquelles l’organisme réagit en renforçant ses tissus doux avec du collagène, entraînant des problèmes tels que l’épaississement du péricarde (membrane à l’intérieur de laquelle les battements de cœur se produisent et dont le fonctionnement est amoindri) et des valves cardiaques, l’apparition de fibrose dans les poumons, et la prolifération des cellules gliales (de soutien) des cellules dans le cerveau.

Au-delà des risques d’accident, rappelons-nous les affaires du sang contaminé et du Mediator, pour n’en citer que deux particulièrement retentissantes: le principe de précaution face à la mise en fonctionnement d'une éolienne, qui devrait être la règle, est constamment bafoué au nom d’intérêts financiers – ici déguisés en argument écologique.

 

On ne pourra pas dire, comme à l’époque, « on ne savait pas ».

cet article et sa vidéo vous ont intéressé? N'hésitez pas à les commenter et à les partager

0 commentaires

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    arsène (mardi, 16 mai 2017 17:34)

    les méfaits des infrasons sont connus des professionnels travaillant près de machines tournantes : " La prévention des risques professionnels des infrasons " : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=43&dossid=521