Energie eolienne: le projet rejeté à Anteuil (Doubs)

Le 30 juin dernier, les élus d’Anteuil (Doubs) se sont prononcés à une écrasante majorité contre le projet de ferme éolienne de la «Côte d’Armont».

Une victoire pour l’ADCA qui milite depuis des mois pour que les développements d’energie eolienne se fassent en réelle concertation avec les citoyens. Une victoire pour vous tous qui nous suivez et nous supportez depuis le début. Mais que va-t-il se passer maintenant à Clerval?

De toute évidence, notre approche n’est pas dans les habitudes d’industriels comme Velocita et Opale Energies Naturelles, omniprésents dans le Doubs, et plus généralement en Franche-Comté. Il convient de saluer le courage des élus de l’entité qui ont su prêter l’oreille aux citoyens et résister aux sirènes sonnantes et trébuchantes des industriels spéculateurs.

Le parc d’energie eolienne décapité, les Clervalois sont au pied du mur

Les deux aérogénérateurs prévus sur le territoire d’Anteuil ne seront donc pas érigés, au grand soulagement des habitants et de l’entreprise locale. Il se peut que cette décision remette en cause tout le projet de la Côte d’Armont, puisqu’un parc d’énergie éolienne n’est rentable qu’à partir d’un certain nombre de mâts. 

 

Mais il n’y a pas que cela qui change; dans le projet initial, l’accès au parc se faisait par la commune d’Anteuil. Ce n’est évidemment plus d’actualité et tout le poids des nuisances repose à présent sur les épaules des Clervalois. 

Au menu:

  • l’accès au chantier par des norias de camions traversant le village
  • un surcroît de déboisement de zones naturelles sur le territoire de Clerval s’il faut ajouter des mâts
  • la distance réduite entre les éoliennes et l’école du village
  • les risques pour la santé des enfants qui y sont liés…
Energie eolienne citoyenne sur Twitter ADCA
Apprenez des autres!

Tout comme ceux d'autres associations de riverains face à des projets d'energie eolienne industrielle, le compte Twitter de l’ADCA relaie tous les jours ce genre d'événements dans d’autres village: n’hésitez pas à les suivre pour vous faire une idée assez précise de ce que cela peut représenter.

Tout cela pour un retour financier ridicule au regard des bénéfices plantureux qu’en escomptent les industriels.

L’energie eolienne, un élément du mix

Quoi qu’il advienne, il est probable qu’une nouvelle étude de risques et d’impact sera nécessaire, puisque le profil du projet d’énergie éolienne de la Côte d’Armont est considérablement modifié. 

De quoi permettre aux Clervalois de s’organiser et de mesurer les avantages et inconvénients d’avoir 5 éoliennes géantes (ou davantage) au-dessus de leur village… Et surtout, de réfléchir à des alternatives en matière d’énergies renouvelables.

Le Doubs est l’une des régions les moins venteuses de France. Par contre, il présente des possibilités bien moins invasives que l’energie éolienne, déjà pléthorique, comme l’hydraulique ou le photovoltaïque qui sont au point mort dans la région. 

Or, on sait que les énergies renouvelables ne peuvent fonctionner que dans le cadre d’un mix des différentes sources de production.

Mais sans doute que les autres énergies alternatives sont moins rentables pour les spéculateurs que l’énergie éolienne…

Cet article peut -il informer vos connaissances? N'hésitez pas à le leur partager!

Energie Eolienne: qu’en dites-vous, messieurs les candidats?

Mise à jour du 15 juin à 19h

Quelle est la position de nos finalistes sur l'energie eolienne à la Côte d'Armont et dans le Doubs? En cette très officielle «Journée du Vent», le 2e tour des législatives se prépare. Dans la 3e circonscription du Doubs, deux candidats restent en lice: Frédéric Cartier (LR) et Denis Sommer (LREM).

Rebattre les cartes de l’energie eolienne dans le Doubs

Le courrier adressé à l’ensemble des candidats du premier tour à propos de leur position sur l’énergie éolienne dans le Doubs n’a pas produit un retour mirobolant de leur part. Le sort des 200 employés de l'entreprise Delfingen basée à Anteuil est pourtant en jeu dans ce dossier!

 

M. Cartier a très poliment répondu ceci:  «Tout d'abord, je me permets de vous confirmer mes propos téléphoniques de ce jour, à savoir: n'étant plus élu de ce secteur, je n'ai jamais été associé à ce projet et je n'étais pas à la réunion d'Anteuil. Je raccroche à l'instant avec monsieur Bernard Streit, avec lequel nous avons beaucoup échangé. J'ai pris avec lui un engagement, si je suis élu, de mettre l'ensemble des élus autour de la table et avoir un retour avec l'ensemble des personnes concernées, avec un seul objectif: le maintien de l'usine Streit. Notre territoire ne peut se permettre son départ

Voilà un positionnement qui a le mérite d’être clair, et l’on comprend que, peu familier du dossier, M. Cartier reste prudent. Toutefois, on sent une volonté de prendre le problème de l'energie eolienne à la Côte d'Armont et dans le Doubs à bras-le-corps.

LREM: combien de divisions sur le front de l’energie eolienne?

Du côté de M. Sommer, les nombreuses relances (courrier, courriel, Facebook, Twitter) adressées au candidat de La République en Marche et à son entourage n’ont pas généré de réponse directe. Un contact Facebook a obtenu une réaction de sa part, mais qui ne répond pas réellement à l’interpellation de l’ADCA  elle consiste à dire qu’il n’a pas connaissance du dossier. Il précise néanmoins à ce contact Facebook : “Le sujet des éoliennes et de la nécessaire concertation (avec les populations, leurs représentants et les entreprises impactées) a été abordé lors de notre réunion publique à Clerval.” 

Pas vraiment de quoi répondre aux questions qui préoccupent les habitants de la 3e circonscription du Doubs, mais l’ADCA ne manquera pas de relancer le dialogue sitôt connu le nom du nouveau député. En espérant qu’il se familiarise rapidement avec cette matière si particulière.

 

L’ADCA espère qu’à cet égard, l’élu de cette circonscription voudra s’informer sur la réalité du terrain en matière d’énergie éolienne et qu’il rencontrera les différents acteurs – dont les associations citoyennes.

En effet, la question de l’energie eolienne est complexe lorsqu’on en ignore les arcanes. Nous savons que les producteurs d’energie eolienne spéculatifs s’y entendent pour emballer leur produit sous un vernis appétissant pour les élus: promesses de retombées fiscales, revenus fonciers, création d’emplois, etc.

 

Nous savons bien que c’est souvent… du vent, mais ça marche!

M. Sommer, vous pouvez encore nous donner votre avis sur l'energie eolienne dans le Doubs

 À force de nous tenir en haleine, les habitants du Doubs risquent l’hyperventilation!

Cette mise à jour de notre article du 14 juin fait suite à un premier appel, que vous lirez ici. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires, nous aurons à cœur d'y répondre

0 commentaires

Energie eolienne: tempête citoyenne dans le Doubs

Télécharger
Aux Candidats 3ème Circonscription Doubs
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Un élu de Chaux-les-Clerval vient d’adresser un  courrier à tous les candidats aux législatives dans  le Doubs, dont vous trouverez copie ci contre. Histoire de cerner leur perception de l’energie eolienne et, plus particulièrement, ce qu’ils pensent de la situation actuelle dans laquelle un opérateur privé, Opale Energies Nouvelles, est en situation de monopole pour exploiter des marchés soutenus par de l’argent public.


L'ADCA a adressé ce courrier aux candidats de la troisième circonscription du Doubs.

Par ordre alphabétique: Frédéric Cartier (LR), Karine Comas (UPR), Christian Driano (LO),  Christophe Espolio (FI), Odile Joannès (EELV), Sidonie Marchal (PS), Bruno Patois (AEI), Denis Sommer (LRM) et Loup Viallet (FN).

La lettre se fait également écho des préoccupations de l’entreprise Delfingen, qui pourrait se voir contrainte de déménager si la présence des éoliennes placées trop près des bâtiments devait empêcher son expansion. Compte tenu du nombre d’employés de cette société dans les villages voisins, ce serait une très mauvaise chose pour la population. 

A ce stade, les réponses à cette lettre ouverte n’affluent pas. Le sujet est sans doute trop sensible ou trop délicat, à moins que l’état d’avancement des choses ne fasse qu’aucun candidat ne souhaite monter au créneau et risquer de se mettre en porte-à-faux avec la préfecture ou le Conseil régional.

À ce sujet, signalons que ce dernier vient de lancer une consultation de la population sur les «enjeux de la transition énergétique en Bourgogne-Franche-Comté». Pour y prendre part et y évoquer la question de l’energie eolienne, suivez ce lien!

Energie eolienne citoyenne

Seule la candidate EELV a répondu à l’élu, pour dire que tout comme nous, elle soutenait les initiatives d’energie eolienne citoyennes, dans lesquelles elle semble active en Franche-Comté. Cela ne nous rassure guère, d’autant que cette candidate a peu de chance d’être élue. 

Comme vous le lirez, cette interpellation des candidats est très claire, optant pour un discours rationnel plutôt que partialement militant. Elle privilégie un examen global d’une situation couvrant bien davantage que notre petit village gaulois. 

Energie eolienne au deuxième tour (de pale) ?

Il faudra sans doute attendre le deuxième tour des législatives pour faire tourner le vent en faveur d’une réponse à nos interrogations. Mais si les pales chargées de porter notre message aux candidats sont aussi parcimonieuses que celles des aérogénérateurs de Velocita et consorts, nous n’avons pas fini de devoir souffler sur les braises!

Merci de partager cet article pour nous aider à obtenir des réponses

1 commentaires

L'ADEME et l'energie eolienne terrestre

article sur l'eolienne de l'ADEME

Tout va très bien, madame la marquise

L’ADEME vient de publier le nouveau numéro de son magazine en ligne ADEME&Vous, qui propose un dossier consacré à l'energie eolienne. Son titre: L’éolien, une carte à jouer pour les territoires!

À travers quatre articles, l’ADEME dresse un inventaire en tous points positif sur l’energie du vent. L'ADCA s'insurge...

 

L'energie eolienne sans aucun inconvénient

Aucune mention du mot « santé », aucune mention du mot « paysage ». N’y aurait-il donc aucun inconvénient? On préfère écrire que «Considérée comme un important contributeur de la transition énergétique depuis plusieurs années, l’energie eolienne française confirme son rythme de développement sur terre comme en mer. Innovations, impacts environnementaux et économiques, modalités de financement… 20 ans après le début du programme  d'energie eolienne français, coup de projecteur sur les 12 GW d’éolien installés dans l’Hexagone, à l’heure où la réforme territoriale la place plus que jamais au cœur des enjeux des collectivités.»

Le bonheur, quoi.

La rentabilité de l'energie eolienne est assurée… Pour qui?

Quant aux interlocuteurs choisis pour témoigner, ils sont aux anges: tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. On lit ainsi l’avis d’un élu local qui déclare tout de go: «Nous pouvons aujourd’hui dire que la concertation a été très bien menée et les quelques oppositions se sont vite résorbées. Aujourd'hui, je suis pleinement satisfait du parc de la Luzette et du sentier botanique qui y mène, qui constitue à lui seul un point d'attraction pour le village. Et je dois bien reconnaître que les 28.000 euros de revenus annuels liés à la location des terrains sont un plus non négligeable pour le budget de Saint-Saury!»

Nous sommes ravis que les choses se passent aussi bien à Saint-Saury et que l'energie eolienne qui y est produite profite à la commune pour la somme mirifique de 28.000 euros par an – ce qui est très peu quand on sait les profits qu’engrangent les producteurs. Mais s’ils sont contents avec ça…

Venez dans le Doubs, à la Côte d’Armont!

Dans le Doubs, la concertation ne s’est pas bien passée du tout et nous aimerions beaucoup que l’ADEME vienne réaliser un reportage sur ce qui se trame à la Côte d’Armont.  Nous aimerions aussi que l’ADEME se penche sur les questions de santé, de bruit, de rendement en zone peu venteuse et de nuisances paysagères. Afin que les lecteurs du webzine ADEME&Vous puissent disposer d’une information complète et non biaisée sur les tenants et aboutissants de la production d'energie eolienne dans leur région.

Reporters de l'ADEME, Nous vous attendons!

Ce bulletin d'humeur vous a-t-il interpelé et peut-il en intéresser d'autres? Commentez, partagez le!

1 commentaires