energie-eolienne-ou-ma-maison-en-franche-comté

Missions de l'ADCA: politique eolienne dans le Doubs, paysages, patrimoine...

Notre association s’est constituée en juin 2016 afin de protéger nos villages du Doubs, leur environnement naturel, patrimoine culturel et leurs paysages contre toutes les atteintes et nuisances qui pourraient leur être portées, notamment par une politique d'implantation eolienne industrielle avec tous leurs équipements.

Bien entendu, notre objectif n’est pas de s’opposer au développement des énergies renouvelables dans le Doubs en général, ni de l’énergie eolienne en particulier. 

Le Doubs dit "Non à la Politique Eolienne Industrielle"

Le sondage de l’Est Républicain sur la perception de l'option eolienne terrestre par les habitants s’est clôturé sur un score sans appel: 22% POUR une politique eolienne à Besançon (Doubs), 76% CONTRE et 2% d’indécis. C’est assez tranché et cela souligne l’écart énorme entre les choix opérés par les pouvoirs publics et l’avis des riverains du Doubs.

Certes, le sondage est un peu biaisé par le fait que la question, telle qu’elle est posée, présuppose que ceux qui s’opposent à une politique eolienne dans le Doubs sont d’office partisans du nucléaire:

«Soyons réalistes ! Non seulement ça gâche le paysage mais en plus, ça ne remplacera jamais l’énergie atomique.» nous dit un de nos lecteurs sur le fil Twitter de l'ADCA.

Une volonté eolienne inadaptée au Doubs

 Quand on sait que les frais engagés par EDF pour «sécuriser» les centrales vieillissantes dans lesquelles des pièces maîtresses ont été fabriquées sous-normes, s’élèvent à… 50 milliards d’euros (Le Canard Enchaîné, 15/03/2017, page 5), le contribuable est en droit de se poser quelques questions. Là n'est pas le débat, mais pour la crédibilité de notre action, il vaut mieux éviter les amalgames. Nous savons que le lobby nucléaire est très actif sur les réseaux sociaux et qu’il diffuse notamment des arguments qui, contrairement aux nôtres, ne tiennent pas la route.

 

Il reste qu’en effet, une très large majorité de citoyens sont opposés à l'extension eolienne galopante et au projet de faire du Doubs et de la Franche-Comté, région la moins venteuse de France, la plus importante implantation eolienne du pays.

Comme aurait dit Thierry Le Luron, c’est mieux qu’un référendum! 

Une eolienne a des inconvénients qu'il faut considérer

Les inconvénients réels – bruit, accidents, nuisances visuelles et paysagères, troubles sanitaires, incertitudes sur le démantèlement… - devraient interpeller nos autorités et les pousser à reconsidérer la place qu’ils accordent à l’éolienne industrielle dans le mix énergétique du Doubs. Trop souvent, les pouvoirs locaux se laissent séduire par la promesse de rentrées financières à court terme, sans se préoccuper des inconvénients de l'eolien et de ses risques à long terme. Le sondage de l’Est Républicain survient à point nommé pour le leur rappeler!

Dans la même ligne, l'ADCA organise une pétition contre une nouvelle implantantion eolienne sur la Côte d'Armont. SVP, aidez-nous, signez la ci-contre.

Lire la suite 0 commentaires

Le développement économique du Doubs versus une politique énergétique eolienne au faible rendement ?

Veut-on vraiment privilégier les très hypothétiques emplois éventuellement créés par cette politique eolienne au détriment des emplois stables déjà créés au fil des ans par les entreprises locales du Doubs? Pourquoi vouloir perturber le fonctionnement d’un centre économique pour des profits dérisoires? 

Il règne une véritable incompréhension: la population du Doubs trouve ses richesses et ses emplois auprès de ces entreprises locales. Et, pour les encourager, on les encercle d'une ferme eolienne suppl"émentaire annoncée rentable, ce que nous contestons faute de preuves, ... et de vent! 


Eolienne dans le Doubs? Non merci, et pour cause…

Toute une série de motifs nous incitent à dire «Eolienne, Non Merci» au projet d’installation de 7 éoliennes sur le bois de la Côte d’Armont, un parc éolien situé sur les communes de Pays de Clerval, Anteuil et Saint-Georges-Armont dans le Doubs.

Notre région du Doubs étant peu exposée aux vents, il faut donc, pour les capter, une hauteur d'eolienne jusqu'à 180 mètres, ce qui a pour effet d’augmenter les nuisances visuelles et sonores.

  • Or, la loi française sur les distances par rapport aux maisons n’est pas adaptée à la conception d'eolienne plus haute, puisqu’elle est restée fixée à 500 mètres! La plupart des pays ayant développé une politique eolienne raisonnée ont depuis longtemps adapté ce critère.

De plus, l’Académie Nationale de Médecine recommande le respect d’une distance de 1 500 mètres entre chaque maison et l’éolienne la plus proche. Dans cette proposition d'implantation éolienne de la Côte d'Armont (Doubs), les premières habitations concernées sont à moins de 600 mètres de la première éolienne du parc

  • Afin de protéger les habitants de nos villages du Doubs et d'ailleurs, nous demandons d’imposer une distance minimum de 10 fois la hauteur d'une eolienne, soit 1,8 km des maisons.
5 éoliennes surplombent les maisons dans le Doubs
  • Lorsque une eolienne est très proche d'une maison- comme c’est le cas dans le projet du Doubs en question - elles génèrent davantage de problèmes et des risques pour la santé  accrus: plus de bruit, plus d’infrasons, davantage d’effet stroboscopique, etc ... Conséquence? Effet du hasard? On parle maintenant de "syndrome éolien" menaçant les riverains.
  • Nous ne comprenons pas la localisation d’une implantation eolienne supplémentaire dans une région du Doubs déjà bien dotée et abritant une zone d’activité industrielle très riche et dynamique 
  • Les entreprises de situées à Pays de Clerval, Anteuil (telles que Streit Groupe, Profialis, Delfingen, la coopérative fromagère L’Ermitage…) ont créé plus de 1 000 emplois industriels locaux, soit près de 1 emploi direct pour 2 habitants. À tel point qu’il y a quelques années, le Préfet avait fait part de son étonnement sur le dynamisme économique de cette région particulière : « Quelle est votre recette ? comment reproduire ce modèle dans d’autres régions que le Doubs?»
  • Les entreprises locales prospères font la richesse économique des villages. Une politique eolienne agressive et non justifiée mettra le développement industriel en danger, menaçant sa continuité: on risque de voir se multiplier les refus de permis de construire nécessaires pour agrandir les installations actuelles ou pour construire de nouveaux sites, car ces nouvelles installations seront trop près de l'éolienne la plus proche.
  • Les assurances refuseront de les couvrir, l’inspection du travail émettra un avis négatif à leur construction, etc. Les entreprises locales connaîtront des difficultés à recruter de nouveaux collaborateurs: quelle famille voudra s’installer dans une maison située près d'une eolienne? Il sera de plus en plus difficile d’attirer et de conserver des compétences…
  • Ce projet est donc aberrant: on ne se trouve pas dans une zone désertifiée, qui ne crée pas de richesses et pauvre en emplois. Bien au contraire ! Les entreprises locales contribuent largement à l’équipement de cette zone géographique du Doubs (de l’ordre plusieurs centaines de milliers d’euros par an).

Enfin, pour couronner le tout, le Doubs se situe en plein dans la zone la moins favorable du pays en termes d’énergie eolienne, comme en témoignent toutes les cartes du gisement éolien français. 

 

Dans les régions en bleu, la quantité de vent disponible sur une année moyenne est inférieure au seuil de rentabilité d'une eolienne. Le Doubs en fait partie.

 

Il est donc permis de se demander si les projets éoliens du Doubs ne sont pas uniquement destinés à empocher les subventions publiques…


Une association, l'ADCA, pour s'opposer à cette politique eolienne industrielle pour la “Côte d’Armont” (Doubs)

  • parce chaque eolienne supplémentaire nous semble représenter une menace de plus pour la faune et la flore du Doubs.
  • parce qu’en ce milieu karstique, il ne semble pas tenir compte de la richesse géologique des lieux d’implantation.
  • parce qu’il est imposé aux habitants du Doubs sans que ceux-ci en soit suffisamment informés.
  • parce qu’il ne nous semble pas correspondre aux besoins énergétiques du Doubs.
  • parce qu’il y a déjà une implantation eolienne juste en face de celle en projet.
  • parce que cette politique eolienne est purement spéculative.
  • parce que nous ne souhaitons pas encourager les transferts d’argent public dans des paradis fiscaux ou en Chine.

L'Association pallie le manque de communication sur l’évolution de la politique eolienne pour la Côte d’Armont

  • elle informe la population du Doubs des impacts que ce parc d'eoliennes pourrait avoir sur leur quotidien futur. 
  • elle défend la population afin qu’elle ne soit pas impactée par ce projet à son insu.   
  • elle informe la population du Doubs des avancées et évolutions du dossier de ce projet de ferme éolienne.